Adidas Analyse Nike Piste Pour la compet Testing

Air Zoom Victory/Ambition/Dragonfly : le comparatif

Les tant attendues pointes next gen sont enfin de retour à la vente mais manque de pot, la saison se termine au même moment… Le timing n’est certes pas idéal, mais connaissant l’engouement autour de ces produits, on ne peut vous conseiller qu’une seule chose : achetez maintenant car on ne sait pas s’il y en aura plus tard. 

Mais comment faire le bon choix entre Air Zoom Victory, Dragonfly, Ambition, Avanti et autre Maxfly ? 

Pour vous aider, on a investi : on a testé les paires pour vous et on vous fait ici un retour. Cash et sans concession ! 

NB : Nous n’avons malheureusement pas pu tester les Maxfly ni les Avanti TYO. Néanmoins, nous pouvons quand même vous conseiller : 

  • Si vous êtes sprinter (du 100m au 400m, incluant les épreuves de haies), partez immédiatement sur les MaxFly. Elles sont faites pour ça. Si vous êtes un coureur de 800 aimant courir avec des pointes très rigides (autrement dit des pointes de sprint), ces chaussures sont aussi faites pour vous. Si vous courriez par exemple avec des Superfly, partez là dessus. Si vous n’êtes pas habitué à courir avec des chaussures très rigides, évitez. 
  • Si vous êtes seuillard (que vous courez plus de 1500m) et que vous êtes pro Adidas, vous pouvez tenter les Avanti TYO. On n’a pas testé donc on ne va pas épiloguer dessus, qui plus est elles sont en rupture de stock à l’heure où cet article est écrit.

RETOUR D’ÉNERGIE

Air Zoom Victory : avec ses 2 air pods à l’avant de la semelle, sa mousse ZoomX et sa plaque en carbone, la Victory est la plus « next gen » des 3 en termes de technologie. C’est aussi celle qui a le plus d’effet « rebond », perceptible en particulier en ligne droite. Dès le moment où vous passez la chaussure au pied, vous sentez qu’elle est différente, vous êtes comme surélevé, et dès les premiers pas vous ressentez cet effet « trampoline ». 

Petit bémol : cette sensation existe particulièrement en ligne droite, en virages, nous ressentons de notre côté un manque de stabilité, qui couvre ce retour d’énergie.

Ambition : comme la Air Zoom Victory, vous vous entez surélevé dès que vous la passez à votre pied. La forme de la chaussure est inclinée vers le haut, avec une zone talon très fine en comparaison de l’avant de la semelle, qui contient la mousse Lighstrike Pro déjà présente dans l’Adios Pro et la plaque (+tige) en carbone. On ressent moins de propulsion que chez les chaussures Nike mais elle est pourtant bien présente d’après nos études vidéo. Question de sensation. Comparé à la Air Zoom Victory elle est plus stable ce qui est un +. 

Dragonfly : la Dragonfly dispose également selon nous de cet effet « rebond » propre à la mousse ZoomX mais dans des propensions moindres que la Air Zoom Victory. Elle ne possède pas de plaque en carbone mais en nylon. Le retour d’énergie est ainsi moins important.

VAINQUEUR : AIR ZOOM VICTORY

RIGIDITÉ 

Sans aucun doute ici, la chaussure la plus rigide est la Adidas. Elle nous rappelle la MD qui était également assez rigide. Si vous étiez un amateur de la MD vous devriez donc adorer. Les coureurs puissants pourront s’en donner à coeur joie avec cette chaussure. 

Ensuite nous mettons la Air Zoom Victory, plus souple et enfin la Dragonfly, qui n’est absolument pas rigide et qui rappelle presque une chaussure de running. Si vous êtes amateur de chaussures très souples, partez sans hésiter sur cette dernière.

VAINQUEUR : ADIDAS AMBITION 

CONFORT

Il n’y a pas à discuter selon nous, la plus confortable et de loin est la Dragonfly. C’est un chausson. On n’a jamais vu une chaussure à pointe être aussi souple et disposer d’un pareil amorti. Si vous êtes du genre à avoir mal aux mollets et aux tendons dès que vous mettez des pointes, la Dragonfly est faite pour vous. C’est la chaussure qui offre selon nous le plus d’économie d’énergie et c’est un vrai argument anti blessure. 

Ensuite nous mettrions la Air Zoom Victory, dont le mesh en AtomKnit est léger et très agréable, et enfin la Ambition. Cette dernière est un peu plus lourde et est conçue avec une toute petite languette. Elle épouse moins bien le pied. Selon nous c’est son principal défaut. Mais bon sur du 800/1500 le confort n’est pas primordial.

VAINQUEUR : DRAGONFLY

FACILITÉ D’ADPTATION

C’est ici un point trop sous estimé à notre goût. Les pointes Next Gen n’ont rien à voir avec celles qui les ont précédées. Pour certaines, cela veut implique de changer sa façon de courir. Ou tout du moins, de prendre le temps de s’y adapter. 

Les plus faciles à utiliser sont selon nous les Dragonfly. Elles ressemblent à des Mamba ou des Victory 3 (dans l’esprit). Ce sont aussi les chaussures qui disposent du moins de changements comparés aux anciennes pointes (seulement de la mousse ZoomX et une semelle un peu plus grosse). N’importe quel coureur saura courir avec des Dragonfly. Si vous attaquez talon, ça passe. La semelle est assez épaisse à l’arrière pour vous permettre de na pas toujours être sur la pointe.

Elle est aussi plus polyvalente qu’il n’y paraît. Selon nous, on peut l’utiliser à partir du 400m, si on n’est pas sprinter de base.

Ensuite nous placerions les Adidas Ambition. La sensation au pied est différente mais on s’y fait assez rapidement. Elles nécessitent néanmoins de vraiment courir sur l’avant du pied, bien plus que les Dragonfly. 

Enfin, les Air Zoom Victory. Il s’agit selon nous des chaussures les plus efficaces en termes de retour d’énergie mais aussi des plus difficiles à maîtriser. Il faut pouvoir les « emmener » sur longue distance ! Pour nous, si vous n’êtes pas puissant, cette chaussure a moins d’intérêt. Elle est néanmoins unanimement la chaussure préférée des Élites. Si vous considérez que vous en êtes une, partez dessus sans crainte.

VAINQUEUR : DRAGONFLY (Jakob Ingebrigsten lui-même ne jure que par la Dragonfly)

DURÉE DE VIE

Difficile ici de trancher pour les Ambition, nous ne les avons pas depuis assez longtemps. Mais elles nous paraissent assez fragiles à première vue…

En ce qui concerne les Nike, le vainqueur est incontestablement la Dragonfly. La plaque située à l’arrière de la semelle de la Air Zoom Victory a en effet tendance à se décoller… Et les bulles peuvent se percer au bout d’un certain temps d’utilisation. 

VAINQUEUR : DRAGONFLY

PRIX

Il n’y a pas à discuter : la Air Zoom Victory coûte 180€, la Dragonfly 150. La Ambition est elle à 90€ (mais elle est livrée sans sac avec lol).

VAINQUEUR : AMBITION

DESIGN

Là, ça revient au goût de chacun… Si vous aimez le côté futuriste, vous choisirez sans nul doute la Victory. Si vous êtes plus classique, la Ambition (on aime assez cette plaque en or sous le pied #bligblingtulesais, même si elle s’effrite a priori assez vite).

NDLR : en termes de pointure si vous êtes sur un 42.5 chez Nike, partez sur un 42 2/3 chez Adidas.