Puma Fast-R
Pour la compet Pour les séances Puma Route Testing

Puma Fast-R Nitro Elite

Test et avis sur la nouvelle Puma Fast-R Nitro Elite

Du fait de son design très particulier, la dernière née de la gamme Puma Running, a beaucoup intrigué les amateurs de chaussures de course à pied, lorsque la marque allemande l’a dévoilée il y a de cela quelques mois maintenant. Étant nous-mêmes très séduits par plusieurs modèles proposés par Puma depuis son retour remarqué sur le segment de la course sur route il y a un peu plus d’un an, nous étions curieux de découvrir cette nouvelle paire, aussi tape à l’oeil que futuriste. 

Nous avons en particulier plébiscité ces derniers mois la Puma Deviate Nitro Elite, qui de part sa polyvalence, son dynamisme et sa légèreté, est selon nous une des meilleures chaussures de course à pied aujourd’hui. Nous la recommandons notamment pour toutes vos séances sur piste. 

La Fast-R n’est néanmoins pas une évolution de la Deviate Nitro Elite. C’est une chaussure complètement nouvelle, qui se positionne comme véritablement conçue pour la longue distance. C’était en effet selon nous le point faible de Puma jusqu’ici. La Deviate Nitro Elite a beau être très bien, elle ne dispose pas d’assez d’amorti pour être aussi efficace en termes d’économie de fatigue musculaire que ses concurrentes les plus compétitives, à savoir les Vaporfly, Adios Pro ou Metaspeed. 

On retrouve ainsi certains éléments de la Puma Deviate Nitro Elite dans la Fast-R, mais elle se distingue sur plusieurs points, et pas que dans son design.

Ce que l’on retrouve :

  • La mousse Nitro Elite, efficace
  • La semelle Puma Grip, qui est vraiment excellente, avec une super adhérence y compris sur les sols humides

Ce qui diffère : 

  • Son design évidemment. La Deviate Nitro Elite était somme toute assez classique dans son apparence, là on est sur quelque chose d’absolument futuriste. La chaussure donne l’impression d’être scindée en 3, la plaque carbone est apparente, et elle est beaucoup plus imposante. Elle est d’ailleurs plus lourde (220 g), ce qui en fait une des chaussures compétition les plus lourdes du marché (une Vaporfly pèse environ entre 190g et 200g à titre de comparaison)
  • L’arrière de la chaussure est composée d’une autre mousse que la Nitro Elite, qui est placée à l’avant de la chaussure. La mousse de l’arrière est plus molle et moins dynamique. Ce gros bloc d’EVA au talon est néanmoins plus stable qu’il n’y parait malgré ses 37mm d’épaisseur. À vrai dire, la chaussure est même très stable, contrairement à ce que son apparence pourrait laisser penser.
  • La plaque en carbone a été repensée :  elle est désormais composée de 7 couches de carbone, et est présente sur l’intégralité de la longueur de la chaussure. Elle est également plus flexible, afin d’augmenter « l’effet levier » pour un rebond plus important.
  • Le drop n’est plus de 8mm mais de 9mm
  • Son prix : elle coûte 250€, soit 50 de plus que la Nitro Elite.

Voilà pour la partie technique, pour avoir maintenant notre retour complet sur la paire ça se passe ci-dessous !

Fast-R Puma

POUR QUEL TYPE DE COURSE ?

C’est une chaussure pour la longue distance, à partir du 10km, pas en dessous. La chaussure est trop lourde et trop imposante/encombrante selon nous pour de la courte distance. Par contre sur du long, elle est bien meilleure que la Deviate Nitro Elite. Très confortable, l’économie en termes de fatigue musculaire est présente. Est-elle pour autant meilleure que ses concurrentes ? On manque encore de recul pour répondre. Mais il peut y avoir match. La chaussure est flexible et donc réactive. L’effet rebond, que l’on retrouve sur la plupart des bonnes chaussures Next Gen est également bien présent. 

Pour citer Emmanuel Roudolff-Lévisse, spécialiste français du marathon qui court avec la Fast-R depuis quelques temps : « Pour moi la Fast R c’est la chaussure marathon par excellence, un excellent amorti et une très bonne propulsion. A la différence d’une Deviate, qui est très polyvalente et dynamique, je réserve la Fast R sur mes marathons et tous ce qui est entrainements au « seuil » ou plus lent. Si je suis qualifié sur le marathon des championnats d’Europe je vais privilégier la Fast R. L’amorti fait que la récupération musculaire est grande ce qui peut aider en fin de marathon. Par contre cet amorti la rend plus lourde que la Deviate. Objectif 2h08 sur marathon à l’automne avec. » 

Poids : 220g en 42 
Drop : 9mm

Terrain : Route/Piste

Prix : 250€

Fast-R Puma
Fast-R Puma

L’AVIS DE L’ATHLÈTE

MON AVIS : 

« C’est la deuxième fois que je cours avec des Puma après le premier modèle de la Deviate Nitro Elite, que j’apprécie énormément et que j’utilise sur presque toutes mes séances qui ne nécessitent pas de mettre des pointes. Je dis « presque » car il y a une séance où je ne porte pas les Deviate et c’est la séance de seuil/tempo. Je trouve en effet qu’au delà de 10km, et ces séances là en font souvent une quinzaine, l’amorti n’est pas assez important. Je préférais ainsi les Adios Pro 2. Depuis quelques semaines cependant je teste les Fast-R et je crois que je reviendrai pas aux Adios Pro. Je trouve les Fast-R plus stables, et plus confortables, tout en restant tout aussi dynamiques. Sans doute que sur du 5km ça ne vaut pas le coup de les porter mais au delà j’en suis convaincu. Qui plus est, j’ai entendu qu’elles avaient une très bonne durée de vie, ce qui m’a surpris car elles me semblaient fragiles. Mais je confirme, elles sont bien résistantes. Très flexibles, très stables, les coureurs de long apprécieront.

LES + : 
  • Amorti vraiment excellent. Impossible d’avoir des courbatures même après avoir enchaîné les kilomètres
  • Vraie sensation de bascule vers l’avant qu’on n’avait pas ou peu sur la Deviate Nitro Elite, et un rebond plus important
  • Stabilité : on est bien maintenu, ça ne part pas dans tous les sens, dans les virages c’est top
  • Adhérence : ça ne glisse pas même sur une route mouillée, ce qui est malheureusement souvent le cas en Bretagne haha. 
LES – : 
  • Un peu lourdes comparé à ses concurrentes
  • Les lacets peuvent se défaire facilement, le double noeud est impératif
  • Prix assez élevé, même si c’est la norme désormais…
LA NOTE D’ELRIC : 18/20.

Ma future paire pour tout le bloc de seuil/bornage/volume appelez ça comme vous voulez qui m’attend à la reprise en automne prochain

Elric Bertin, athlète depuis 15 ans.
Fast-R Puma
 
 
Fast-R Puma
Fast-R Puma
Fast-R Puma