Adizero Adios Pro 3
Adidas Pour la compet Route Testing

Adidas Adizero Adios Pro 3

Quand nous avions rédigé l’article de revue de la Adizero Adios Pro 2, nous disions qu’elle était « la même en mieux » en comparaison à la version 1. 

Pour cette 3ème édition de sa chaussure « carbone » dédiée aux longues distances sur route (semi et marathon), la marque allemande a répété sa formule gagnante. Avec néanmoins des changements qui ont leur importance !

Les Adios Pro 3 conservent les mêmes caractéristiques technologiques principales que les versions précédentes, avec quelques modifications :

Les « energy rods » : ces tiges en carbone (substituts à l’habituelle plaque) sont de nouveau positionnés à l’avant de la semelle, pour accompagner les mouvements des métatarses et donc amplifier le rendu énergétique de la foulée, sont évidemment à nouveau présentes. Elles sont désormais la marque de fabrique d’Adidas. Sur les Adios Pro 3 néanmoins, leur assemblage a été repensé (voir schéma ci-dessous) : autrefois dissociées les « nergy rods » sont désormais toutes reliées à une même structure unique, assez rigide, avec pour but d’améliorer encore leur retour d’énergie. On ne sait pas si c’est lié à ce changement en particulier, mais on trouve en tout cas la chaussure beaucoup plus stable que les précédents modèles. Largement plus stable qu’une Vaporfly notamment.Comme sur les Adios Pro 2 la semelle intermédiaire rend ces « Energy Rods 2.0 » visibles à l’oeil. 

L’Adizero Adios Pro 3 bénéficie de deux épaisseurs de semelle intermédiaire en mousse Lightstrike Pro, comme sur la version 2. La « propulsion » sur l’Adios Pro reste toujours moins importante que sur d’autres modèles « next gen », que ce soit la Vaporfly ou la Metaspeed Sky d’Asics. On ressent moins d’effet « rebond ». La sensation de bascule vers l’avant est cependant plus importante que sur la V1 ou la V2.

On note également une nouvelle tige utilisée sur cette chaussure, plus légère et plus respirante, avec un chausson mieux ajusté que sur les anciennes. Elle contient également 50% de matières recyclées. Bon point.

Au niveau du talon on retrouve à nouveau, comme sur la V2, une plaque composée d’un mélange de nylon et de carbone, là aussi associés à la mousse Lightstrike Pro, pour booster le retour d’énergie.

Concernant la semelle extérieure, elle est toujours composée de caoutchouc Continental™ ce qui assure une excellente accroche au sol. La semelle adhère très bien et ne glisse pas, y compris sur sol humide.

On nous a aussi demandé pourquoi il y avait une « découpe » sur la face avant externe de la chaussure. Nous n’avons pas la réponse. Sans doute pour économiser un peu de poids ! En tout cas cela ne se ressent pas lorsqu’on court.

POUR QUEL TYPE DE COURSE ?

Pour des distances « courtes » comme du 5km ou du 10km, on privilégiera la Adizero Takumi Sen 8, plus légère, plus « nerveuse », plus adaptée à ce genre d’effort. Les Adios Pro sont selon nous trop « encombrantes » et pas assez dynamiques pour ce type de course. Même si elles font évidemment le taf, notre avis c’est qu’il y a mieux.

Les Adios Pro 3 se positionnent vraiment comme des chaussures destinées à des efforts longs, semi et marathon en compétition, et aux séances d’entraînement avec un fort kilométrage (sorties longues rythmées, tempo, seuil…). Pour du semi et du marathon, nous les placerions ainsi dans notre top 3, avec les Vaporfly et les Metaspeed Sky +. Aujourd’hui, les marques sont plus ou moins toutes au même niveau, contrairement à il y a quelques années. 

Nous déconseillerions en fin de les utiliser pour des séances sur piste. On conseillera d’utiliser plutôt des Adios 6, moins imposantes et plus légères, ou bien carrément des Takumi Sen 8, si on veut en mettre un peu plus.

Poids : 230g en 42 2/3 (contre 202 pour une Next%)
Drop : 8mm

Terrain : Route 

Adizero Adios Pro 3
Adizero Adios Pro 3

L’AVIS DE L’ATHLÈTE

MON AVIS : 

«  Il ne faut pas se fier aux sensations à l’arrêt ou en footing : c’est clairement une chaussure faite pour aller vite donc il faut la juger dans ces conditions. Comparé aux versions précédentes : elle est plus légère, et on ressent plus de bascule/propulsion. Elle est aussi plus stable, beaucoup plus stable qu’une Nike notamment. Le chausson est bien ajusté, surtout au niveau de la zone avant du pied.

Je la trouve moins rigide que la V2, plus confortable mais du coup moins performante sur courte distance. Sans doute qu’avec la Takumi Sen 8 ils se sont dits que ça ne servait à rien de faire une autre chaussure pour du 5/10km, qu’il valait mieux se concentrer sur le semi et marathon. Pour ces distances longues je la trouve meilleure que la précédente. Après sur un parcours type corrida, où la stabilité est importante, elle restera très efficace. »

LES + : 
  • Stabilité excellente
  • Confortable
  • Très bon retour d’énergie
  • Excellent amorti, permet de bien préserver les muscles de la fatigue
LES – : 
  • Prix plus élevé que les modèles précédents (250€ contre 220€ pour la V2)
  • Moins dynamique que la V2, moins efficace pour les 5/10km
LA NOTE D’ADRIEN

18/20

Adrien Pilleux, athlète depuis 8 ans.
Adrien Pilleux
DISCIPLINE : 1500m (3’54), 3000m (8’16), 5000m (14’10), 10km (29’30)
 
Adizero Adios Pro 3
Adizero Adios Pro 3
Adizero Adios Pro 3